Tourné au Vinaigre : Scrap Dealers au Ward’in Rock

Chronique du samedi 3 septembre

J’sais pas vous, mais moi, je trouve que la vie, c’est souvent mal fait (presqu’autant que les ouvertures faciles des emballages). Voyez-vous, il existe dans le fin fond des Ardennes, un petit festival organisé par d’irréductibles passionnés : le Ward’in Rock. Depuis quelques années, il fait office pour moi de dernier festival de l’été et nous propose à chaque fois une affiche de qualité. Il suffit de voir les noms qui s’y sont succédés ces dernières années : Eiffel, Puggy, La Femme, Cali, Breton, Girls In Hawaï, Fauve, BRNS, Mademoiselle K, les Fatals Picards, etc.

Cette année, le Ward’in Rock souffle ses vingt bougies et a opté pour une progra résolument urbaine (c’est comme ça qu’il faut dire désormais) pour son vendredi avec Les R’tardataires, Youssoupha, Odezenne, Naïve New Beaters, Joey Starr ou encore Bagarre. Je décide pour ma part de réserver mes forces pour le samedi, puisque Ghinzu est à l’affiche et que quand Ghinzu vient jouer à moins de 100 bornes de chez vous, vous vous devez d’y aller.

Dès mon arrivée, je remarque que rien n’a changé depuis mon dernier passage. La pleine du festival est bien remplie. Le public familial (vous me direz que tout le monde est un peu de la même famille dans ces contrées et vous n’aurez pas tort) a pris ses aises. Des enfants gambadent dans l’herbe, des adolescents pré-pubères s’administrent leur première cuite à la bière fruitée, les parents sont assis par terre, à deux pas des poussettes. Tout le monde a l’air de bonne humeur, plus parce qu’ « on a de la chance avec le temps » que parce que ce que propose Grandgeorge est pas mal du tout (excepté les quelques tubes guimauve passés à la radio). En somme, bienvenue à la kermesse de Wardin.

Ward'in Rock

Une fois passé par le bar derrière lequel on n’a pas installé les matheux de la bande apparemment, je prends place sous le chapiteau pour la venue des Scrap Dealers, que je n’ai encore jamais vu en concert malgré nos origines communes. Le soundcheck est terminé, les minutes passent et ce que je craignais, arrive. Les gens ne se déplacent pas pour le concert, préférant rester allongés dans l’herbe.

C’est donc devant un public clairsemé que les liégeois entament leur concert. Dès les premiers accords, on est emporté. C’est gras, dense, psychédélique, parfois sale, jamais vulgaire. Les chants, les guitares se superposent pour envoyer un son sans concession. On retrouve des influences qu’on aime particulièrement. Je suis sous le charme. D’ailleurs, après deux chansons, des autochtones décident de se mouvoir jusque sous le chapiteau, c’est dire si c’est bien ! Pour avoir arpenté une bonne partie des festivals du pays cet été, je me dis que si ces Scrap Dealers étaient originaires de Leeds, ils seraient déjà programmés en soirée à Dour ou au Pukkel, mais nul n’est prophète en son pays. La vie est souvent mal faite.

Après un set sans fioriture, les liégeois quittent la scène en remerciant sobrement le public, visiblement conquis. La soirée se poursuivra avec la même qualité et intensité avec Stuck In The Sound, Ghinzu et le show déjanté de the Shoes, mais tous ces pauvres bougres n’ayant pas eu le bon goût de naitre à Liège, ils n’auront pas l’honneur de ma plume. Et puis, vous n’aviez qu’à être là ! Vous savez ce qui vous reste à faire l’année prochaine. Si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour les programmateurs, qui chaque année nous concoctent une des affiches les plus intéressantes de la saison. Malheureusement, celle-ci n’est pas toujours appréciée à sa juste valeur par le public local. La vie est décidément souvent mal faite.

A.S.

 

Advertisements

One thought on “Tourné au Vinaigre : Scrap Dealers au Ward’in Rock

  1. bel article. Je fais partie de l’équipe qui organise ce festival et chaque année on a ce sentiment de frustration de faire venir une programmation de qualité et plutôt variée, et de constater qu’au lieu de profiter du spectacle, les festivaliers préfèrent rester au camping…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s