Sébastien Hogge : « Ce premier album, je l’ai vu comme un challenge »

Du crowdfunding jusqu’à sa sortie le 1er juillet, il aura fallu un an et demi à Sébastien Hogge pour peaufiner « Consortium ». Ce premier album solo, parsemé de duo, est le fruit de belles rencontres humaines et musicales.

Sébastien Hogge

Comment t’es venue l’envie de te lancer en solo ? 

L’album a été inspiré par un voyage que j’ai effectué l’an passé avec mon groupe, Les R’tardataires, à New York et à Montréal. L’Amérique et notamment l’ambiance new-yorkaise m’ont donné envie de faire un album de guitare solo.

N’est-ce pas un risque de faire un album de guitare solo ?

J’ai plutôt vu ça comme un challenge. Ce n’est certes pas grand public, mais j’aime bien l’idée d’arriver tout seul, avec ma guitare, à capter l’attention gens. Ce n’est pas facile à faire sans chant, il faut effectuer un travail sur l’intensité, l’émotion et le style, tout en gardant l’identité sonore. C’est stimulant et excitant ! Je me réjouis de relever ce défi sur scène.

Pour ta release, tu seras par contre accompagné des différentes personnes qui ont collaboré avec toi sur cet album.

Le nom de l’album (Consortium, ndlr) vient de l’idée générale que j’avais à la base d’inviter plusieurs personnes qui me tenaient à cœur musicalement et humainement. Je voulais que cet album soit métissé, avec diverses influences. C’était donc naturel pour moi de les inviter pour cette release. Ils seront tous présents, excepté Jacques Sotzem. C’est l’occasion de faire vivre l’esprit de l’album sur scène.

Sébastien HoggeJacques Stotzem a d’ailleurs tenu un rôle important dans ton parcours.

J’ai toujours été attiré par la guitare et notamment le « finger-picking », une manière de pincer les cordes que j’ai approfondie avec Jacques Stotzem lors de ses ateliers. C’est une technique avec laquelle tu peux faire du jazz, du funk, de la pop ou encore de la variété.

Sur l’album figurent plusieurs reprises, dont une de « Get Lucky ». Pourquoi ?

Les reprises amènent un autre public que les compositions. J’adore Daft Punk, même s’ils ne sont peut-être pas dans leur meilleure période. Dès que j’ai entendu Get Lucky à sa sortie, je me suis dit que ce morceau sonnait super bien. J’ai dès lors commencé à le travailler en acoustique. Au total, il y aura trois reprises sur cet l’album. 

Le 1er juillet aura lieu la release party à la Brasserie Sauvenière. On t’imagine impatient à l’idée de dévoiler ton album au public ?

Sur scène, on aura l’occasion de revisiter certains morceaux, de les réarranger pour le live. Je compte me faire plaisir !

Nul doute que le public présent prendra lui aussi du plaisir ! Rendez-vous le 1er juillet à la Brasserie Sauvenière pour la release party de Consortium.

www.sebastienhogge.be

Entretien réalisé par Max Bastin

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s