Une belle bande de crapules à la Bouffonnerie

Jusqu’au 1er octobre, le théâtre-restaurant La Bouffonnerie vous invite au « Bal des crapules », une pièce de Luc Chaumar mise en scène par Benoit Fontaine. Une comédie pleine de rebondissements, idéale pour oublier ses tracas de la semaine !

Le Bal des Crapules

La Bouffonnerie est un lieu à part dans le paysage culturel liégeois. Né sur les cendres des Sullons, ce théâtre-restaurant niché au cœur de la rue Haute-Sauvenière propose aux Liégeois de bien rire, bien boire et bien manger. Et ce, sans aucune prétention, si ce n’est celle de vous faire passer un bon moment.

Nous avons testé pour vous la formule proposée en semaine : un plat suivi du spectacle, le tout ponctué d’un éventuel dessert pour les plus gourmands. Le week-end, un menu complet régalera les convives. La particularité des lieux veut que les acteurs soient aux fourneaux et au service, avant de prendre leurs quartiers sur scène !

L’ambiance est conviviale, la nourriture excellente et les nombreuses bières régionales proposées à la carte, savoureuses ! Il est temps pour Benoit Fontaine, le gérant des lieux, de troquer son tablier pour son habit de scène. Le bal des crapules peut alors commencer.

Cette pièce, écrite par le Français Luc Chaumar, est pour la première fois adaptée sur les planches en Belgique. Elle met en scène Gabrielle, une femme autoritaire qui, avec l’aide de son mari, organise une soirée afin de mettre en couple le voisin du dessus avec la voisine du dessous. L’objectif ? Racheter leur appartement et s’offrir le triplex de ses rêves !

Le Bal des CrapulesTout ne se passera cependant pas comme prévu, et ce pour le plus grand plaisir du spectateur qui ira de rebondissement en rebondissement. Entre un présentateur météo dandy, une bobo totalement barje, un mari soumis et une femme castratrice, ce bal des crapules est riche en personnages forts et hauts en couleurs !

Après une heure et demi de spectacle, chacun est rassasié et détendu. Les rires ont fusé au rythme des répliques tranchantes. Une fois le rideau tombé, les acteurs passent de table en table afin de recueillir les impressions de tout le monde et s’assurer que personne ne manque de rien.

La seule chose qui nous manque de notre côté, c’est des heures de sommeil. Nous laisserons donc le mot de la fin à Benoit Fontaine : « Si vous avez aimé la pièce, parlez en à vos amis. Si vous n’avez pas aimé, parlez en à vos ennemis ! Nous, dans tous les cas, ça nous fera un public ». Dont acte !

Max Bastin

« Le Bal des Crapules », du 26 mai au 9 juillet et du 10 août au 1er octobre.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s