Qui a dit que le stoner à Liège était mort ?

Samedi soir au Live Club, le collectif « Belgium Goes Stoner » organisait sa deuxième soirée sur Liège. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils avaient des arguments plus que convaincants !

Belgium goes stonerLe stoner à Liège, c’est bon mais c’est un peu toujours la même chose jusqu’à ce que tu aies un groupe qui te sorte un truc génial et là, tu te prends une grosse claque. Du coup, quand un collectif organise des soirées dédiées au style, on les garde à l’œil des fois que.

La soirée commence sur les chapeaux de roues avec Sourblast. Ceux-là, quand ils chauffent le public, ils n’y vont pas de main morte, même pour 30 personnes ! Ajoutez à ça l’attitude de chef viking du chanteur et vous aurez l’impression d’assister à une messe païenne sur fond de riffs de guitares bien dégueulasses. Bref, de quoi pratiquer une parfaite lobotomie de masse, que vous subissez le sourire aux lèvres.

Ne vous y trompez pas, ce n’est pas un parc à jouet qu’ils ont monté sur scène pour le batteur des Black Strike, même si ce dernier semble tout droit sorti du bac à sable. En un morceau, ils placent le décor : des guitares au son tranchant, une basse brute de décoffrage et une voix envoutante. Ce qui est certain, c’est que ce groupe a pris du SOD et du Rage Against en intraveineuse. A hautes doses. Et qu’ils te le remettent dans la gueule. Violemment. Et que pour couronner le tout, tu as juste envie d’en redemander. C’était ma grosse claque de la soirée, je vous les recommande chaudement !

Force est de constater qu’il y a eu de la désertion dans les troupes au moment de Belgium goes stonerl’entrée en scène des Big Fat Lukum. Pour le coup, il faut mettre de côté leurs airs de Dikkenek et arriver à rentrer dans leur musique. Moins accessible que les deux premiers groupes, j’ai particulièrement apprécié la manière qu’ils ont d’enchaîner une partie bien trash, puis un silence assourdissant et, enfin, une reprise bien intense.

Une soirée somme toute réussie bien que le public soit resté relativement stoïque. Belgium goes stoner compte quelques bons groupes à leur actif et je pense qu’ils auront encore de quoi nous surprendre agréablement pour leurs prochaines soirées.

Alors, Ô liégeois, réveille-toi et redécouvre l’appel du stoner !

Emeline Manière

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s