La Boîte à Images s’installe à l’Espace Tivoli

Du 1er au 10 avril, Jean-Pierre Castaldi et toute sa troupe posent leurs valises remplies de pellicules à l’espace Tivoli. Durant deux heures de spectacle mêlant théâtre et projection, ils nous retracent avec passion l’histoire du cinéma. Action !

La Boîte à ImagesPour sa dixième édition, le Festival International du Film Policier de Liège a décidé de mettre les petits plats dans les grands. Outre la projection des films en compétition et la remise des Insignes de Cristal, diverses manifestations auront lieu avant et pendant le festival. Le spectacle itinérant « La Boîte à Images » est l’une d’entre elles.

Singin in the rainDepuis sepembre 2015, cette boîte en kit sillonne la Belgique et rencontre un franc succès partout où elle passe ! La participation de Jean-Pierre Castaldi dans le rôle du projectionniste n’y est pas étrangère. L’acteur français apporte toute sa gouaille au spectacle et transmet sa passion débordante pour le 7e art.

De l’invention du cinématographe par la frères Lumière à l’industrialisation d’Hollywood, en passant par le réveil de Nosferatu et les claquettes dansantes de Singin in the Rain, c’est toute l’histoire – et quelle histoire ! – du cinéma qui nous est contée durant un spectacle de près de deux heures.

Le DictateurBien évidemment, des entractes sont prévus afin que le spectateur puisse se désaltérer au bar situé au fond de la boîte. Celle-ci prend alors des allures de troquet parisien, avec des tables bistrots et de manches debout disposés de part et d’autre de la salle, le tout dans une ambiance tamisée qui invite aux mystères et à la découverte.

Si le concept d’une telle boîte à remonter le temps est génial, on regrettera cependant le manque de liant entre les différentes périodes de l’histoire. Le spectateur peinera alors à trouver un fil rouge dans un spectacle qui ne fait parfois que passer en revue certains auteurs ou certains mouvements.

La courte histoire du 7e art est certes déjà bien fournie, mais nous aurions aimé que le côté didactique sur les premiers temps du cinéma se prolonge tout au long de la représentation. Toutefois, cette boîte à Images remplit son rôle en donnant envie au spectateur de voir ou revoir ses classiques

D’ailleurs, je vous laisse. Je m’en vais visionner un Charlot.

Max Bastin

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s