Le FIFPL met les petits plats dans les grands !

Le Festival International du Film Policier de Liège célèbre ses dix ans. Pour marquer l’événement, les organisateurs ont concocté pour vous une édition riche en surprises. Bouchon Magazine a rencontré Cédric Monnoye, directeur général du festival.

FIFPL

Comment décrieriez-vous le Festival International du Film Policier de Liège ?

Le festival a été imaginé et construit à partir de spécifiés liégeoises. Nous tenons donc à converser un esprit festif et chaleureux. Nous désirons également nous adresser à tout le monde, aux enfants comme aux adultes. Les visiteurs viennent au festival pour boire, manger, faire des rencontres et passer un joli moment autour du 7ème art. Il s’agit là de notre principal objectif. Nous voulons jeter des ponts entre les différentes cultures, les différents publics mais aussi entre les différentes vitrines associatives et culturelles. En outre, la thématique policière apporte une multitude d’opportunités et de débats. Cette année, nous parlerons notamment de la réinsertion et de la violence liée au harcèlement. Nous sommes plus qu’un simple enchaînement de séances cinématographiques sur le thème du polar.

Quel est le programme de l’édition 2016 du festival ?

Il faut savoir que dix ans, c’est un vrai cap à passer ! Tout d’abord, nous voulions poursuivre sur notre lancée. C’est-à-dire que nous misons avant tout sur un très bon contenu cinématographique. Une centaine de films seront projetés cette année. Certaines œuvres nous viennent de Finlande ou même du Venezuela ! Deux avant-premières sont au programme ainsi que huit courts-métrages belges et huit documentaires. En gros, il y aura du cinéma à foison ! La particularité de l’édition 2016 est le développement d’activités périphériques qui se dérouleront bien avant le début des festivités. J’ai envie de citer la visite nocturne au musée Curtius ou bien encore la présence de la célèbre Boîte à images. Nous avons décidé de mettre les petits plats dans les grands pour les dix ans du festival.

Pouvez-vous nous en dire davantage sur les activités propres aux dix ans de l’événement ?

La boîte à imagesLes activités traditionnelles telles que les spéciales Kids et leurs célèbres petits déjeuners, le Carrefour des Comédiens ou encore les séances pédagogiques seront accompagnées d’activités « spéciales anniversaire ». La Boîte à images s’installera dès le 31 mars Place Saint-Lambert : Jean-Pierre Castaldi et sa bande vous plongeront dans l’histoire du cinéma et ce, dans un décor unique ! Une autre animation originale est la visite nocturne du musée Curtius. A partir du 1er avril, vous aurez l’occasion d’y déambuler en compagnie d’Arsène Lupin et de partir à la découverte de trésors tel un cambrioleur, tout cela en pleine nuit avec pour seul outil une lampe de poche ! Une manière drôle et ludique de (re) découvrir le musée.

Qu’en est-il du soutien aux jeunes désirant se lancer dans le cinéma ?

Depuis ses débuts, le Festival International du Film Policier désire servir de tremplin aux jeunes acteurs et réalisateurs. Le légendaire Carrefour des Comédiens accueillera cinquante novices et leur donnera l’opportunité de suivre un stage de formation organisé par les Cours Florent au sein du festival. A l’issue des ateliers et après évaluation des professeurs, les dix meilleurs stagiaires se retrouveront en finale avec, à la clé, un cursus complet aux cours Florent. Mais cette année, nous avons décidé de mettre les bouchées doubles. Toujours dans le but d’aider les débutants, l’Association pour la Promotion du Cinéma à Liège propose le « script-dating ». Les candidats auront l’occasion de rencontrer des professionnels du cinéma et de leur parler de leurs projets. Le timing sera serré, à l’image des speed-dating classiques. Il s’agira alors de les séduire et de les convaincre. Les deux projets favoris recevront une aide financière à la production. Les inscriptions sont d’ailleurs ouvertes !

Allons-nous retrouver la Cité ardente au cœur même de la compétition ?

Oui, bien sûr ! Dans les huit courts-métrages proposés, trois sont d’origine liégeoise : « Caïds », « Ice scream » et « Vengeance ». Le festival est une réelle opportunité pour les jeunes cinéastes de notre ville.

Que retenez-vous de ces dix éditions du festival ?

Plusieurs moment ont été marquants, évidemment. Je me souviens encore de notre première conférence de presse ! C’était le début de l’aventure, on ne savait pas encore très bien où nous allions. Cela prend tout son sens aujourd’hui, c’était la naissance d’une belle histoire. Je retiens également les rencontres exceptionnelles avec Michel Galabru ou Georges Lautner. Pour conclure, je tiens à souligner le travail réalisé par les bénévoles, dont l’investissement est sans faille.

J.F.

Le Festival International du Film Policier de Liège se déroulera du 14 au 17 avril 2016.

Suivez le festival sur http://www.bouchonmag.be !

 

Advertisements

One thought on “Le FIFPL met les petits plats dans les grands !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s