Plongez dans l’imaginaire de Dali aux Guillemins

Ce 27 février 2016, la gare des Guillemins inaugurait la plus grande exposition jamais réalisée sur LE génie surréaliste espagnol : Salvador Dali. Bouchon Mag s’est laissé entraîner dans cette aventure hors du commun et vous donne son avis.

© Jeremy Tournay
© Jeremy Tournay

Quand la visite commence, le temps s’arrête : tout ce qui vous entoure n’est plus que Dali. Créations, citations, vidéos, bandes sonores, etc. Le décor et l’ambiance vous emmènent au cœur de la vie d’un génie… ou d’un fou… ou les deux ! En effet, on se permet de douter que « l’unique différence entre un fou et Dali, c’est que Dali n’est pas fou ».

Comme une colonne de fourmis, les visiteurs se retrouvent les pieds dans l’herbe face à une étrange voiture gazon. Ils poursuivent leur parcours et découvrent l’enfance de Salvador, marquée à jamais par la mort d’un frère qu’il n’a jamais connu. Ils comprennent alors peu à peu la construction du personnage de Dali, un esprit torturé aux innombrables tiroirs.

Le cœur de l’exposition est consacré au génie créateur de l’artiste. En effet, étant donné que « la peinture est la face visible de l’iceberg de sa pensée », son œuvre est loin de se limiter à quelques tableaux. La variété des formes, des matériaux et des couleurs est aussi enivrante que bouleversante : des sauterelles, des escargots, du dur, du mou, la rapidité, la lenteur, une coquille, l’angélus… L’imagination de l’Espagnol est à la fois délicieuse et dérangeante : comment un homme peut-il associer spontanément tous ces éléments entre eux ? C’est ça l’important, vous dirait-il ; provoquer la confusion, pas l’éliminer ! Selon lui, le secret du succès, c’est tout simplement « offrir du bon miel à la bonne mouche au bon moment et au bon endroit ».

© Jeremy Tournay
© Jeremy Tournay

À l’apogée de sa carrière, Dali devient une célébrité mondiale : c’est ce que raconte la troisième et dernière partie de l’exposition. Tout en admirant des œuvres toujours plus marquées par le contexte politique de l’époque, le visiteur ne peut s’empêcher d’être frappé par l’extrême prétention de l’Espagnol, qui déclare ouvertement qu’« il y a toujours un moment dans leur vie où les gens s’aperçoivent qu’ils l’adorent » ou encore que « la jalousie des autres peintres est le thermomètre de son succès ». D’ailleurs, il ne craint pas de mourir malade ou de vieillesse, mais plutôt d’une overdose d’autosatisfaction… c’est dire ! En réalité, l’artiste semble réunir les particularités de ses animaux fétiches : le caractère sophistiqué d’un insecte et la force d’un rhinocéros, qui s’impose à travers tout.

Quelle que soit votre opinion sur le personnage, il est indéniable que l’exposition vaut le détour. Ses créateurs ont réussi un véritable tour de force en faisant prendre tout son sens à la fameuse montre camembert dalinienne ! Car durant la visite, le temps n’est plus qu’une vague notion fluide et étirable à souhait, à l’image des montres molles « qui ne sont rien d’autre que le camembert paranoïaque-critique, tendre, extravagant et solitaire du temps et de l’espace ». Mais pas de panique, la frénésie de la gare vous ramènera bien assez vite à la réalité ! En résumé, si vous cherchez une activité pour le week-end prochain, n’hésitez pas à décrocher votre téléphone-homard pour inviter un ami, enfilez votre plus beau costume aphrodisiaque et rendez-vous à l’espace Guillemins pour une expérience surréaliste !

Noémie Aquilina & Melody Wislez

Expo Dali – Espace Guillemins : du 27.02 au 31.08.2016

Ouvert 7 jours sur 7 :

  • lundi – mardi – mercredi – samedi : de 10h30 à 20h30
  • jeudi – vendredi – dimanche : de 10h30 à 19h.

Plus d’infos sur www.expodali.be.

Advertisements

One thought on “Plongez dans l’imaginaire de Dali aux Guillemins

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s