0,25mg : une dose d’humanité au sein d’un hôpital psychiatrique

Il se dit que la fête des fous du quartier Sainte Walburge aurait fait des dégâts psychologiques sur la troupe du théâtre avoisinant. Bouchon Magazine s’est rendu sur les lieux et vous raconte tout de la folie qui plane sur Le Moderne… le temps d’une pièce : 0,25mg.

O,25mg

Le Moderne propose régulièrement des ateliers de théâtre aux adolescent(e)s et il arrive que celles-ci tournent bien. C’est le cas de Charline, Malika, Valérie, Alix, Virginie et Caroline qui, quelques années plus tard, ont eu envie de rejouer ensemble, avec celle qui fût leur « prof », la metteuse en scène Dominique Renkens. S’ensuit une idée un peu folle, celle d’écrire une pièce originale… à douze mains.

Quelques brainstormings plus tard, les six jeunes s’accordent sur un thème, ou plutôt une opposition : la folie face à la normalité. Elles nous expliquent : « On vit dans une société qui fonctionne avec des cases, des normes ; pourtant tout le monde n’entre pas dans ces cases prédéfinies ». L’ambition est grande, elles veulent mettre en avant le côté humain de ces personnes qui se sont un jour laissées envahir par leurs démons. Pour elles, tout le monde a des côtés « borderline », la frontière est ténue entre les personnes internées et les autres.

La pièce invite les spectateurs à entrer dans un service psychiatrique et à suivre le quotidien des patients ainsi que du corps médical. L’attention se portera en particulier sur une nouvelle patiente qui vient bousculer l’ordre établi. Dans la pièce, on retrouve la confrontation de visions médicales à travers deux médecins très différents : l’un prescrit des médicaments à tout-va, tandis que l’autre s’intéresse davantage à l’humain. Les auteures nous racontent : « Notre but n’est pas de faire la morale ou de dénoncer, mais tout simplement de montrer deux approches différentes, sans porter de jugement ».

Pour embrasser leur rôle, les actrices ont préparé une biographie complète de leur personnage, réfléchi à leur parcours et incarné véritablement cette personne lors de mises en situation et improvisations hors texte. « Je leur ai demandé de réagir comme le ferait leur personnage, il fallait qu’elles connaissent tout d’elle : leur repas favori, leur parcours de vie, etc. », nous raconte Dominique Renkens. « Je cherchais l’émotion. Je leur ai demandé de donner leurs tripes, de se lâcher, même si c’est la chose la plus difficile pour un acteur ». Le mot d’ordre de la mise en scène a été le réalisme, il fallait que le jeu reste proche de la réalité pour ne pas tomber dans les stéréotypes. Ce thème, qui avait d’abord surpris D. Renkens, entrait dans les sujets fétiches de la metteuse en scène : « Je suis passionnée par Camille Claudel, j’ai voulu que les actrices visionnent le dernier film à son sujet, celui avec Juliette Binoche qui est pour moi un exemple de réalisme du point de vue du jeu ».

0,25mgLa symbolique de l’enfermement (des patients, mais aussi des autres) et des oppositions se retrouve dans le décor épuré et froid. On vous laissera découvrir ce décor intemporel lors des représentations. Sachez en tout cas qu’il nous a séduit et qu’il risque de vous surprendre. « Il y a également un travail vidéo qui a été effectué par Jean-Philippe Humblet. Lors de projections, on veut faire passer l’idée que ça peut arriver à tout le monde, que personne n’est à l’abri : tout le monde peut un jour subir un traumatisme et perdre ses repères. On a mis en avant l’humain dans sa fragilité ».

Si comme nous, le récit de la création de la pièce 0,25mg vous a donné envie de la voir au plus vite, venez-vous ENFERMER du 23 octobre au 7 novembre au Théâtre Le Moderne, rue Sainte Walburge (numéro 1) pour la modique somme de 8 ou 12€. Ne manquez pas non plus l’exposition de Miryam Lebrun qui s’est inspirée des répétitions pour peindre d’intriguants tableaux, dont celui de l’affiche.

Et si vous n’avez jamais franchi le seuil du Moderne, l’entrée est gratuite pour les nouveaux spectateurs (sur réservation) qui bénéficieront également d’une visite guidée du théâtre et d’explications concernant la mise en scène, le texte, etc.

Julie Jüngling

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s