Une expo haute en couleurs au Château de Waroux

Jusqu’au 17 mai, le Château de Waroux vous en fait voir de toutes les couleurs ! De Gauguin à Calder, en passant par Matisse, Chagall et Warhol, c’est toute l’histoire de la peinture au XXe siècle qui est passée en revue à travers une expo à ne pas manquer.

Alexander Calder

Rassurez-vous, j’ai épuisé mon stock de jeux de mots sur la couleur. Inévitablement, la peur de la page blanche me prend aux tripes. C’est sans compter sur mon envie de vous raconter ma visite de l’exposition « La couleur au XXe siècle : de Gauguin à Calder » au Château de Waroux, fleuron de la culture ansoise, où s’organisent régulièrement des événements d’envergure.

Autant vous annoncer directement la couleur : en peinture, je suis un bleu. C’est donc avec un regard novice, naïf mais pas dadaïste, que je fais mon entrée dans la cour du château. Le rez-de-chaussée accueille la première partie de l’exposition. Au programme : une introduction du sujet, suivie directement des premières toiles ou, devrais-je dire, des premières lithographies. Celles-ci constituent en effet la majeure partie des pièces exposées. Les visiteurs qui s’attendaient à découvrir les originaux auront peut-être quitté l’endroit vert de rage, comme ce Monsieur qui lance au visage de la réceptionniste : « C’est un peu maigre ! ».

Un comble, pour une exposition sur la couleur.

Maigre, ça ne l’est certainement pas. Au total, ce n’est pas moins cent pièces qui sont exposées dans les différentes pièces du château. Ce qui pourrait ressembler à un fourre-tout multicolore se révèle au final être assez cohérent. L’histoire de la couleur, véritable fil rouge de l’exposition, nous fait voyager de mouvement en artiste et d’artiste en mouvement. Une belle palette de couleurs, donc, même si l’on regrettera le manque de clarté et les fautes syntaxiques des panneaux explicatifs, ainsi que le manque de luminosité qui plonge certaines lithographies dans un noir presque complet. Un comble, pour une exposition sur la couleur.

Cependant, le Château de Waroux ne vous fera pas rire jaune. Même si cette exposition n’est pas exempte de quelques défauts, elle n’en est cependant pas moins plaisante. Dépêchez-vous, il ne vous reste qu’une quinzaine de jours… pour voir la vie en couleurs !

Max Bastin

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s