Stephan Bodzin, invité d’honneur du Studio 22

Vingt-trois heures. Une bonne partie de la population termine son vendredi, fatiguée. Mais pour certains, il n’est pas question d’aller au lit : leur deuxième vie s’apprête à commencer. C’est en effet à cette heure-ci que le Studio 22 ouvre ses portes.

Bodzin Studio 22

À mi-chemin entre la boite de nuit et la salle de concert, le lieu accueille un public plus hétéroclite qu’on pourrait le croire : il y en a pour tous les goûts. L’endroit est moderne, mais pas aseptisé. On y sert de la Curtius comme de la Maes, des vestiaires sont à disposition, mais pas obligatoires. Seule invariable, les musiciens invités sont toujours d’excellente facture, probablement le point qui tranche le plus avec beaucoup de clubs… Pour rappel, la salle est une grande annexe du Cadran, au ton plus underground que sa grande sœur. Elle est donc la deuxième en taille, et complète avec la Rotonde Louise le complexe évènementiel du Cadran, encore jeune mais déjà d’une importance capitale dans la Cité ardente.

En être nocturne que je suis, c’est aux alentours de minuit et demi que j’arrive sur place. Pour prendre des photos certes, mais aussi pour venir écouter un artiste que j’apprécie particulièrement : Stephan Bodzin. Le temps de déposer ma veste au vestiaire et d’acheter une bière, et je me retrouve vite sur le dancefloor. Ce soir-là, c’est à Karl M qu’incombe la tâche de préparer le terrain pour le producteur allemand de renommée mondiale. Nullement une tare, c’est même un honneur, me confie-t-il amicalement. Ayant écouté ses compositions au préalable, pas de surprise : le son est minimaliste, parfois légèrement expérimental, quelque peu nébuleux, mais tout à fait dans le ton d’un début de soirée dansante. Un travail qui ne manque pas d’identité, présenté sans faute à un public grandissant.

Stephan BodzinUne heure trente. Cela fait quelques minutes déjà que l’artiste chauve se tient prêt à passer aux platines. Quelques branchements de câbles plus tard, c’est sans transition que son mix inonde les anciens sous-sols de la gare de Liège Palais. Beaucoup plus dynamique, le concert ne manque pas d’échauffer le public. Il ne fait pas salle comble, mais le contact physique est de mise, même si la sécurité veille au grain. Ici, on garde son tee-shirt en toute circonstance, et les clopes, c’est au fumoir. Là encore, c’est une des composantes de l’équilibre que la salle maintient entre lieu underground et salle de concert « high standard ».

Sans réelle surprise, on ne retrouve pas de morceaux expérimentaux dans le set de Bodzin. L’album qui l’a propulsé sur le devant de la scène, Liebe Ist, passera donc à la trappe ce soir. Pourtant l’homme de Bremen n’était pas pressé par le temps, sa prestation excédant quatre heures. Une pointe de regret ? Peut-être, mais impossible de parler de déception. Les pistes se sont enchainées sans diminuer en intensité, le tout devant un public maintenu bien éveillé jusqu’au petit matin. C’est que le producteur autoédité sait y faire, faisant usage à tour de rôle d’une boite de commande détachée de la table de mixage, ou encore de son célèbre « sabre », sorte de néon tenu comme une guitare pilotant certains contrôles.

C’est un peu avant la fin du show, vers cinq heures et demie, que je termine ma soirée, laissant derrière moi les murs tremblants du Studio 22. Assurément, j’y reviendrai, car l’affiche de cette nouvelle saison frappe déjà fort. Le 25 octobre, ce sera Dr.Lektroluv qui animera la nuit. Pour moi, le rendez-vous est déjà pris, et ce coup-ci, une interview vidéo est même au programme ! J’y serai aussi bien sûr comme photographe, et probablement comme piètre danseur. Au fait, si vous voulez soutenir le travail de Bouchon Mag, j’accepte les donations en bières.

Denis Ledent

© Denis Ledent Photo. Retrouvez toutes les photos de la soirée ICI.

Advertisements

One thought on “Stephan Bodzin, invité d’honneur du Studio 22

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s