Les Ardentes sous le charme de Banks

Dimanche soir, le festival Les Ardentes accueillait une jeune pousse au talent immense. Outre-Atlantique, Jillian Banks connait un succès grandissant. Chez nous, la Californienne commence petit à petit à faire entendre sa voix. Et quelle voix…

Banks

Le public liégeois ne s’y est d’ailleurs pas trompé. L’Open Air était bien garni à l’heure où la jeune fille faisait son apparition sur scène. Entourée d’un clavier, d’une batterie et d’un ordinateur, Jillian porte des vêtements noir corbeau qui tranchent avec la couleur diaphane de sa peau. Le soleil californien ne semble pas avoir d’emprise sur elle, mais nous ne ferons pas la fine bouche. Banks a un charme indéniable.

Plus que la chanteuse encore, c’est sa musique qui depuis plusieurs mois envoûte les internautes. Repérée sur les réseaux sociaux, Jillian Banks a vite fait (et bien fait !) de sortir deux E.P. pour autant de claques. Avant la sortie de son premier album en septembre, l’artiste avait choisi Liège et Bruges pour ce qui était ses deux seuls passages en Belgique cet été. Un joli coup de la part des organisateurs !

Après une entame de concert un peu timide, la chanteuse prend enfin son envol, au propre comme au figuré. Battant frénétiquement l’air de ses petites mains, Banks semble avoir du mal à occuper la scène. Peu importe, le public n’est pas venu pour la regarder, mais bien pour l’écouter ! Et là, c’est une véritable claque que prennent les festivaliers. Une voix pure et profonde envahit la plaine, portée par une musique pop élaborée.

Pendant cinquante minutes, Jillian égraine les titres de « Goddess ». Certains morceaux manquent de relief et peinent parfois à capter toute notre attention, avant que la Californienne ne relance la machine avec un de ses nombreux tubes. Sur « Brain », pépite de l’album, la chanteuse laisse exploser sa voix sous une pluie battante. Trempés, les festivaliers restent scotchés sur place.

Lorsque le beau temps refait surface, Jillian Banks décide de partir, peut-être par peur de prendre un coup de soleil. Les Liégeois sont laissés là en plan, avec cette impression que la chanteuse peut faire beaucoup mieux avec un tel talent. Sa jeunesse l’excuse. En tout cas, on attend déjà avec impatience son deuxième album, celui de la confirmation, avant même la sortie du premier.

Max Bastin

Setlist :

Before I Ever Met You

This Is What It Feels Like

Change

Brain

Goddess

Bedroom Wall

Fall Over

Warm Water

Drowning

Stick

Waiting Game

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s