Mark Lanegan sacrifié sur l’autel des Ardentes

La journée du samedi promettait d’être belle, et elle le fut ! Sur la plaine de Coronmeuse, un ange est cependant passé entre 19h30 et 20h15. Je ne parle pas de Mark Lanegan et son band, mais de l’ambiance générale qui les a accueillis sur l’Open Air. Qu’a-t-il bien pu se passer ?

Mark Lanegan

Hier, vers 19h, on pouvait écouter les filles d’Au Revoir Simone dans un Aquarium archi plein. Mais voilà, les dispositions de la salle ne permettaient pas de s’immerger totalement dans la musique des New-Yorkaises et mes yeux ne pouvaient s’empêcher de vérifier l’heure toutes les deux minutes. Faut dire que moi, je l’attendais, le Mark : il devait être le point d’orgue de cette journée alléchante… avec les Palma Violets, qui ont eu la mauvaise idée d’annuler.

Une annulation, c’est toujours dur à encaisser, alors trois, je ne vous raconte pas. Les Ardentes ont su rebondir : deux groupes belges sont venus au pied levé remplacer les déserteurs. Par contre, les programmateurs ont du avoir un passage à vide quand ils ont décidé de déplacer Mark Lanegan plus tôt dans la journée sur l’Open Air.

Les organisateurs avaient pourtant anticipé le peu d’attrait de cette légende du Rock’n’Roll aux yeux du public liégeois en inscrivant son nom sur la troisième ligne de l’affiche. Ils devaient également savoir que le Monsieur s’appropriait plus facilement les scènes intimes et sombres.

Non ?

Ben non ! Au lieu de ça, Mark Lanegan s’est retrouvé projeté sur la scène principale, en plein jour, devant une maigre foule éparse qui n’attendait que Stromae. Oui, ils attendaient Stromae, ces petits jeunes, assis (oui, ASSIS !) aux premiers rangs. Seuls quelques vieux loups de mer par-ci par-là semblaient apprécier la chance qu’ils avaient de se retrouver face à un tel personnage. Cela ne suffit toutefois pas à faire ressembler l’Open Air à une fosse sous le charme, comme a pu l’être celle de Dour un an plus tôt. Pourquoi ne pas avoir switché Lanegan avec les Liégeois de MLCD ? Ceux-ci auraient très certainement mieux appréhendé la main stage avec un public qui leur est déjà dévoué.

Comme si le désastre n’était pas assez grand, ING a décidé de mettre son grain de sel en balançant son grand ballon orange dans une foule qui n’avait pas besoin de ça pour être déconcentrée. Le concert prend alors des airs de Brésil/Pays-Bas : « Toi aussi, tu as participé à l’humiliation d’un joli coup de pied en pleine lucarne ? ». Tout se met contre le pauvre Mark Lanegan qui a vite fait de tourner les talons.

Le rockeur aurait vraiment mérité de rester dans les halles, quitte à accompagner un peu plus tôt à l’Aquarium les fabuleux Timber Timbre, proches du style de Nick Cave and The Bad Seeds avec qui le comparse de Josh Homme a beaucoup tourné ce mois-ci.

Souhaitons-lui un meilleur concert aujourd’hui au Cactus Festival de Bruges !

Julie Jüngling

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s