La Terrasse du Palais, entre deux rives

En ce week-end de l’Ascension, c’est les pieds dans le sable que nous avons enfin découvert La Plage. Ce jeune groupe donnait son premier concert en Cité Ardente sur la Terrasse du Palais, le nouveau rendez-vous des Liégeois durant tout l’été.

La Terrasse du Palais

Onze mois. C’est le temps qu’il aura fallu attendre pour découvrir sur scène ceux qui balançaient le tube « Rendez-vous » (24.911 vues, excusez du peu) sur Youtube le 30 juin 2013. Depuis, des morceaux au compte-gouttes, un clip et beaucoup de mystère entourent cette formation promise à un bel avenir. Hier soir, l’événement était donc de taille après leur passage au Botanique la semaine passée.

Le soleil ne s’y est d’ailleurs pas trompé et était lui aussi au rendez-vous. Une condition sine qua non pour le bon déroulement de ce nouveau concept qui prend place dans le cadre idyllique du parc de la Boverie. La Terrasse du Palais, surplombant le bord de Meuse, accueillera désormais tous les jeudis, vendredis, samedis et dimanches des DJ set et autres concerts jusqu’au 28 septembre.

Un concept séduisant s’il n’avait pas été gaché hier soir par une partie du public venue semble-t-il pour siffler ses verres de Trojka et parler pendant le concert. Dans ces conditions très moyennes, La Plage entame timidement son set, composé majoritairement de morceaux inédits, dont certains semblent assez prometteurs. Directement, on reconnaît le son qui a fait leur succès sur la toile. Seul petit bémol, une sono pas toujours très bien réglée nous empêche de savourer correctement la voix de Flore.

Au bout de quarante minutes de concert, le public reprend en choeur les paroles du poète Paul Éluard cité à la fin de « Rendez-vous ». Mission accomplie, les plagistes sont charmés et le groupe effectue un rappel sous les applaudissements. Nous, on demande à réécouter tout ça dans de meilleures conditions, car la Terrasse du Palais n’était finalement peut-être pas l’endroit idéal pour un premier concert à Liège.

Si l’idée est bonne, ce nouveau concept se situe pour le moment entre deux rives avec, d’un côté, un public qui n’est là que pour se montrer et, de l’autre, les amoureux de musique. Il va falloir trancher, les deux pouvant difficilement cohabiter.

Max Bastin

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s