FIFPL – Jamesy Boy redonne espoir

Jamesy BoyLe Festival International du Film Policier de Liège s’est ouvert ce matin avec la projection de Jamesy Boy, le nouveau film de l’américain Trevor White. Cette fable moderne sur le milieu carcéral et ses dangers a conquis le coeur des spectateurs présents dans la salle.

James a quatorze ans. Malgré son jeune âge, cette gueule d’ange traîne déjà derrière lui un casier judiciaire bien rempli. Sa scolarité en prend un coup, les établissements le rejettent, James s’égare une fois de plus. La fois de trop. Il se retrouve incarcéré et découvre la dureté de la prison, où lutter pour sa survie est un combat permanent.

Entrecoupé de flashback, le film de Trevor White retrace le parcours de ce gamin attachant, intelligent et, pourtant, récidiviste. Il dépeint les rouages d’un système social qui rend difficile la réinsertion des jeunes et questionne les effets du milieu carcéral sur les détenus. Jamesy Boy est un film dur et sans concession, dans lequel on retrouve cependant une poésie constante, que ce soit à travers les romances ou les écrits de James.

L’oeuvre de Trevor White fait mouche, car elle évite de tomber dans le déterminisme social ou le fatalisme. Avec Jamesy Boy, film tiré d’une histoire vraie, l’espoir est à nouveau permis.

Max Bastin

Advertisements

3 thoughts on “FIFPL – Jamesy Boy redonne espoir

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s