Les frères Dardenne en compétition officielle à Cannes

© Denis Rouvre
© Denis Rouvre

La nouvelle était attendue : les célèbres frères fouleront le tapis rouge pour défendre « Deux jours, une nuit » en compétition officielle. L’histoire d’amour entre Cannes et les Liégeois continue de plus belle.

Les organisateurs du Festival de Cannes, la grand-messe du cinéma mondial qui se tiendra du 14 au 25 mai, ont dévoilé ce matin la liste des dix-huit films qui concourront en compétition officielle. Parmi eux figure sans surprise « Deux jours, une nuit », le dernier né des frères Dardenne. Ce film raconte le combat de Sandra (Marion Cotillard), une jeune travailleuse qui dispose d’un week-end pour convaincre ses collègues de refuser leur prime afin qu’elle puisse conserver son travail. Souvenez-vous, Bouchon Magazine vous en parlait il y a peu et soulignait la probabilité d’une sélection cannoise. C’est donc chose faite !

Une excellente nouvelle pour le cinéma belge et plus particulièrement liégeois, puisque le film a en partie été tourné et produit en Cité Ardente. Ces dernières années, les frères Dardenne sont devenus des figures emblématiques du Festival de Cannes après avoir déjà remporté deux Palmes d’Or (Rosetta, L’enfant), un prix du scénario (Le Silence de Lorna) et un Grand Prix (Le Gamin au vélo). Une nouvelle sélection est déjà un sacre en soi et assurera à « Deux jours, une nuit » une belle diffusion dans les salles.

Cependant, les Liégeois auront fort à faire face à la concurrence. En effet, des noms de prestige complètent la sélection officielle que vous pouvez découvrir dans son intégralité ci-dessous.

« Deux jours, une nuit » sera diffusé en avant-première le 20 mai au cinéma Sauvenière.

Max Bastin

Les films en sélection officielle :

Sils Mariad’Olivier Assayas, Saint Laurent de Bertrand Bonello, Sommeil d’hiver de Nuri Bilge Ceylan, Maps to the Stars de David Cronenberg, Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne, Mommy de Xavier Dolan, Captives d’Atom Egoyan, Adieu au langage de Jean-Luc Godard, The Search de Michel Hazanavicius, The Homesman de Tommy Lee Jones, Deux fenêtres de Naomi Kawase, Mr Turner de Mike Leigh, Jimmy’s Hall de Ken Loach, Foxcatcher de Bennett Miller, La merveille d’Alice Rohrwacher, Timbuktu d’Abderrahmane Sissako, Wild Tales de Damian Szifron, Leviathan d’Andreï Zviaguintsev.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s