Sherlock revient sur les planches de l’Alena

Sherlock HolmesCe vendredi, vous pourrez redécouvrir un spectacle consacré aux énigmes de Sherlock Holmes au théâtre de l’Alena. Bouchon Mag a rencontré l’actrice Kim Langlois et vous en dit plus sur les deux drames d’époque joués en bord de Meuse.

Dans sa grande générosité, le théâtre de l’Alena nous a concocté non pas une, mais deux intrigues bien distinctes. Les histoires sont sans rapport et pourtant, à l’Alena, ils ont décidé de les mettre toutes deux à l’affiche. Pourquoi ? La pièce principale, La Bande Mouchetée, ne voit apparaître le fameux Sherlock qu’après un certain temps, ce qui est bien dommage. Pour satisfaire la curiosité et l’impatience du public désireux de rencontrer le célèbre personnage, la troupe a décidé de nous offrir en mise en bouche une seconde intrigue complète d’une quinzaine de minutes, Le Diamant de la Couronne.

Lorsque l’équipe de l’Alena est tombée sur cette adaptation théâtrale écrite par Sir Conan Doyle et qu’ils se sont aperçus qu’elle n’avait encore jamais été mise en scène, ils ont directement eu un coup de cœur : « Il fallait qu’on la monte ! Ce fut un vrai défi à relever, car le texte avait un peu vieilli et nous voulions rester un maximum fidèles à l’univers. Cependant, faute de moyens, nous ne pouvions nous permettre de jouer en costumes d’époque. »

Théâtre de l'AlenaKim Langlois, alias Miss Enid Stonor dans la pièce, nous explique également le travail qu’elle a dû effectuer pour son personnage : « Cette pièce est compliquée, car même si elle a de l’humour, la trame est dramatique. Il faut donc travailler les émotions à cent pour cent ». Une chose est certaine, le texte est un régal pour tous les acteurs. « La pièce originale est très riche pour la troupe, car chaque rôle a son importance, l’écriture est savoureuse jusque dans les petits détails. »

Revêtir le rôle de cet éminent personnage de la littérature ne dût pas être de tout repos, surtout lorsque Robert Downey Jr. et Benedict Cumberbatch ont déjà enfilé le costume. L’actrice nous rassure : « Au théâtre, c’est encore différent. La personnalité de l’acteur y est aussi pour beaucoup ». Espérons que ce regain de popularité amènera de nouvelles têtes dans le petit théâtre et que la version théâtrale nous prouvera une fois de plus que tous les moyens sont bons pour faire revivre ce mythe anglais.

Julie Jüngling

Représentations les 8, 9, 15, 16, 23, 29 et 30 novembre et 6, 7, 13 et 14 décembre 2013 à 20h15. Tarifs : de 10 à 14 €. Renseignements : http://www.theatredelalena.be ou 04.254.21.11.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s