Tourné au vinaigre : POLYSICS + THE TELEPHONES + ALEK ET LES JAPONAISES

PolysicsChronique du mardi 24 septembre

21h. Je ne sais pas vous, mais moi, les voyages lointains, ça me fait un peu peur (presqu’autant que  de prendre le 3 en heure de pointe). Alors quand un ami vous lâche : « Ouais euh, j’ai vu qu’il y avait un petit concert au Mad Café qui a l’air sympa ce soir, tu ne viendrais pas avec moi s’il-te-plait ? », comme vous êtes un garçon bien sous tout rapport, vous dites « Oui », bien que vous sentez que ça va plus ressembler à Voyage en Terre Inconnue qu’à Taratata.

Les apparences sont parfois trompeuses, mais en règle générale, non. Fraîchement débarqué avec mon Frédéric Lopez d’un soir, j’observe les autochtones : vestes en cuir, cheveux mal coiffés, barbes de minimum trois jours, cigarettes roulées. Pas de doute, je viens de débarquer dans un concert Jaune Orange. Et plutôt jaune qu’orange puisque c’est une soirée 100 % Japon que nous propose le collectif liégeois.

Sur l’estrade, deux prêtres (Alek et les Japonaises) habillés de costumes qui feraient jalouser les stylistes de Daft Punk, donnent la messe : « C-U-M-U-L-E-T ! Je fais des cumulets ! Cu-Cu-Cumulet ! A-A-Attention ! Attention ! ». Les disciples répètent la chorégraphie avec enthousiasme. Vers 3h du mat entre un Philippe Katerine et un Sébastien Tellier (oui j’adore le name dropping), j’dis pas, mais là, j’ai un peu de mal.

Autant dire que le décalage culturel est un peu trop fort pour moi.

Ensuite, The Telephones prennent le relais et nous balancent un gros rock qui envoie le bonzaï. Love & DISCO !, Keep Your DISCO!!, Romantic Disco, Monkey Discooooooo, I Hate DISCOOOOOOO. Les Telephones varient les thèmes avec beaucoup de subtilité et de mesure (moi qui trouvais qu’Ottawan avait fait une fixette). Je n’aime pas tomber dans les facilités, alors je ne vous dirai pas que j’ai assisté à un set d’une puissance nucléaire ou que nous avions affaire à de vrais kamikazes, mais bordel, quel tsunami d’énergie !

Pour finir, nous avons droit à la tête d’affiche de cette soirée nippone : Polysics. Mélangez un punk détonant avec des sonorités de jeu Nintendo des 80’s, ajoutez des salopettes oranges (et non jaunes, la boucle est bouclée), une voix criarde et vous y êtes. Autant dire que le décalage culturel est un peu trop fort pour moi, d’autant plus que le grand rasé à côté de moi transpire à grosses gouttes (il a des tatouages et un piercing : ce doit être un des guerriers du clan).

00h00. Il est déjà l’heure de quitter cette peuplade que je remercie profondément pour leur accueil (dix euros quand même) et leur générosité. Ils me font prendre conscience que la culture, l’art en général ouvre la porte qui mène à la tolérance et à l’acceptation de l’autre. À toute époque et en tout lieu, la création, singulièrement musicale, reste la lumière qui rassemble les hommes. Que ce soit cet enfant autrichien qui joue du hackbrett au début du siècle, ce pasteur noir qui chante du gospel à Memphis ce 4 avril 1968, ou même ce jeune qui a voulu nous faire découvrir le dernier tube de Sniper dans le bus du retour, tous sont animés des mêmes intentions de partage (surtout ce dernier).

Arrivé dans ma rue, je veux moi aussi participer à cette communion et entonne avec enthousiasme « La musique, ouiiii, la musique, je le sais sera la cleeef de l’amour, de l’amitié ».  Le bébé du voisin se réveille, le père hurle, je m’excuse, il s’excuse, le bébé hurle, je me réveille. Les concerts en semaine c’est bien… mais pas trop souvent quand même.

A.S.

Advertisements

3 thoughts on “Tourné au vinaigre : POLYSICS + THE TELEPHONES + ALEK ET LES JAPONAISES

    1. Bonjour Marc,

      Un grand merci d’avoir pris le temps de lire cette chronique. Elle est, en effet, destinée au public, même si le style employé vise plutôt à retranscrire des pensées personnelles. Il s’agit ici de décrire une ambiance, un ressenti, plutôt que de verser dans une critique plus traditionnelle. A prendre ou à laisser 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s