Katia Lanero Zamora fait sa rentrée littéraire

Katia Lanero ZameroDepuis le 19 septembre, Katia Lanero Zamora est de retour avec le deuxième tome de sa trilogie « Chroniques des Hémisphères », éditée aux Impressions Nouvelles. Pour fêter la sortie de « La Reine de la pluie », nous avons rencontré la jeune auteure liégeoise.

L’an passé, Katia Lanero Zamora nous avait emmenés au « Bal des Poussières », dans un monde où le Nord et le Sud vivent en autarcie, séparés par un mur. Une dualité qui se retrouvait à travers deux destins intimement liés. Au Nord, un enfant nommé Caracal voit à travers les yeux de l’animal de Sagana, jeune fille du Sud sur qui pèse une prophétie : elle est celle qui ramènera l’eau à son pays.

Avec ce premier tome, Katia nous avait charmés par son sens du rythme et sa maîtrise d’un récit pourtant complexe, jouant sans cesse avec deux lignes narratives appelées à se rejoindre dans le deuxième tome. « Au-delà de l’écriture, c’est raconter des histoires qui m’a toujours plu », explique la jeune liégeoise. « J’ai dû apprendre à structurer mon récit et à le mener à son terme. Cette temporalité croisée nécessite un long travail de construction ».

Un travail dont Katia a pu récolter les fruits l’an passé, lorsque Les Impressions Nouvelles lui ont proposé d’éditer son premier tome. « Mes Chroniques des Hémisphères ont inauguré une nouvelle collection baptisée Imaginaires », raconte l’auteure. « De cette façon, on ne cantonne pas mes livres aux jeunes. Le deuxième tome est d’ailleurs plus sombre que le premier. J’ai pris le risque de toucher à des sujets plus sensibles, comme l’excision et la superficialité de notre monde. »

La Reine de la Pluie

J’ai transformé de façon magique tout ce que j’ai vécu durant ma jeunesse.

« La Reine de la pluie » ne sera donc pas une aventure de tout repos pour Caracal et Sagana. « Mes personnages vont vivre des choses assez difficiles. Ce n’est pas par plaisir sadique : j’exploite à fond tous les aspects du monde que j’ai créé, qu’ils soient cruels ou non », explique Katia. « J’ai pris tous les fils que j’avais laissés dépasser du premier tome pour les nouer ensemble afin que le récit soit le plus profond possible. Tout cela a du sens pour le développement de l’histoire et la structure. »

Ceux qui ont aimé le premier tome des « Chroniques des Hémisphères » ne devraient pas être dépaysés pour autant, puisque les thèmes chers à Katia seront toujours présents dans « La Reine de la pluie ». « L’Afrique, la nature, les enfants perdus et les mouvements de jeunesse sont des sujets qui me tiennent à cœur. J’ai transformé de façon magique tout ce que j’ai vécu durant ma jeunesse. Quand j’imagine un village perdu en pleine nature, je vois tout de suite un camp guide ! ».

Un livre qui ressemble donc à son auteure, qui a mis toute son énergie dans l’écriture de cette histoire. « Quand je me lance dans un projet, cela devient ma priorité absolue. J’aime ce que je fais et je prends beaucoup de plaisir à écrire les « Chroniques des Hémisphères ». Du coup, j’ai beaucoup de craintes, mais je suis surtout impatiente que le livre sorte ! ».

Nous aussi, au Bouchon, nous sommes impatients de découvrir la suite des aventures de Caracal et Sagana !

Plus d’infos sur « La Reine de la pluie » sur le site des Impressions Nouvelles.

Retrouvez une scène inédite sur http://www.katia-lanero-zamora.net.

Max Bastin

Advertisements

One thought on “Katia Lanero Zamora fait sa rentrée littéraire

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s